Le bon goût, c'est maintenant. Ou pas.


Moi, honnête charlatan, j’essaye de vous faire lire grâce à mes jeux de mots racoleurs.
Ces entreprenants entrepreneurs prétendent faire lire avec des vidéos de lectrices en tenues et postures affriolantes. C’est le concept tout du moins.

J’en ai eu le bulbe oculaire et l’anneau pylorique paralysés, et vous laisse donc commenter leur business model et cible marketing.

Lectures Glamour:





Le mauvais goût a ses limites que ces gens ignorent.
Je suis jaloux.
Pour la modique somme de 99 like, je vous fait le remake à poil laineux.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Google+