Les Zapparences, ça trompe énormément


C’est ma faute, je voulais me croire en vacances. Alors, j’ai fait avec les moyens du bord, je me suis dégotté un thriller best-seller et racoleur: Le Syndrome E de Franck Thilliez. Il ne manquait plus que le décor et les accessoires: baignoire, bob, speedo, lunettes de soleil, serviette Mickey et Tahiti douche. Paré à la lecture de vacances à la maison.

Sale échec, le Titanique dans mon bain.
Le syndrome E, c’est si fade que je vous le critique en une citation de l'héroïne, de mémoire:
Oh, il y a un fichier BrainWash01.avi sur l’ordinateur. C’est affreux, ça doit vouloir dire qu'il en a eu d’autres.” Merci de ta participation Gisèle et paye ton meurtrier.

Bref, un thriller que l’on finit en diagonale pour savoir qui est le meurtrier sadique, sachant d’avance qu'au final on s’en bat la nénette. Les romans policiers en mode “tu sais pas quoi? Non rien”, je suis contre.

Alors, je lève mes petits doigts tout fripés vers le ciel en criant: “Mon Dieu, n’ont-ils rien inventé depuis Tata Agatha?”
Je ne me laisse pas abattre, il ne faut pas vendre le petit frère avant qu'il n'ait arrêté de draguer en jogging: je sors du bain et je tombe de ma chaise sur Les Apparences de Gillian Flynn. Jackpot.

Résumé: un homme, une femme.

Avouez qu'il y a tous les ingrédients pour un excellent thriller.
Ça tombe bien, Gillian cuisine comme Maïté: elle n’a pas oublié les petits oignons.
Pour le dessert avec plein de suspens, il y a Tart’Tatin.
Pour le thriller avec retournement de crêpes situationnistes, il y a Les Apparences.
Et pour le cheval, il y a Findus.

J’en ai pourtant bouffé des kilos de bouquins, pour avoir la tête que j’ai. Alors pour surprendre un charlatan poilu, il faut se lever avec les poulettes. C’est chose faite.

Les Apparences, un livre qui vous rendra content de votre couple comme de votre célibat. Pouvez-vous en dire autant de votre dernier bouquin ou du Colonel Chabert?

Aujourd'hui, c’est la fête du slip de Machiavel, Les Apparences inaugure le label qualité: On a tous quelque chose de Daniel Gélin.
On saupoudre avec un Easy Rider, un Page Turner, un Idée pas plouf, un demi-Bijoux de famille. J'hésite même pour un Dis camion. (Barème disponible ici)

Pour conclure sur mon titre, un vétéran de la Seconde Guerre mondiale avec une jambe de bois, assez agressif, interpelle Frank Zappa lors d'une émission: "Si j'en juge par vos cheveux longs, vous êtes une fille ?"
Frank Zappa, pas rance, répondit: "Et si j'en juge par votre jambe de bois, vous êtes une table ?"

Les Zapparences, ça trompe énormément.


Les Apparences chez Amazon(on aurait préféré un format poche)

2 commentaires:

  1. "Le Titanique", Le Tigre a loupé un jeu de mot ?

    RépondreSupprimer
  2. Que nenni Richie. A posteriori, mes "vacances" étaient à l'eau.

    RépondreSupprimer

Google+